La photogrammétrie (mais quoi ça c'est :-) ? 

                                                                                                             La photogrammétrie ( mais quoi ça c'est ! )

 

 

 En deux mots : Cette technique repose entièrement sur une modélisation rigoureuse de la géométrie des images et de leur acquisition afin de reconstituer une copie 3D exacte de la réalité.

 

 

C'est bien beau comme écrits, mais à quoi ça sert la photogrammétrie ?!

 

 

Sans trop éxagerer, nous pouvons dire que la photogrammétrie a chamboulé et va continuer de changer (drone avec Lidar) notre "vision" des choses. En archéolgie par exemple, cela a permi et permet (de mieux en mieux avec la technologie) de restituer avec des détails impressionnants les  bâtiments anciens les objets trouvés, etc.

Ainsi ,de préserver le patrimoine mondial.

 

 

Quelques applications de la photogrammétrie

 

 

Les orthophotographies ou orthoimages sont des images aériennes ou satellitales de la surface terrestre rectifiées géométriquement et égalisées radiométriquement. Ces images se présentant sous forme de dalles couvrant une zone de la Terre peuvent être géoréférencées dans n'importe quel système de coordonnées. Elles servent de fonds cartographiques dans les Systèmes d'information géographique (SIG). Nous l'avons vu dans l'onglet inspection, l'utilisation de la photogrammétrie est très vaste, du bâtiment (toiture, construction, rénovation) suivi sur une longue période, au calcul de surface, en agriculture, etc...

 

 

Exemple (très petit, je vous l'accorde) d'une prise de vues en drone.

Ici, les points bleus, c'est à chaque fois, une nouvelle photos

 

 

 

Orthophoto d'une forêt dans le Tarn

 

 

 

Santé des végétaux, cartographie en EVI (plus précis que NDVI)

Avec ce type de cartographie, un agronome pourra en dire plus

 

Sur la santé des végétaux (azote, chorophylle, eau)

.

 

Création de nuages de points.

Un nuage de points est un ensemble de points de données dans l'espace.Chaque point de données a une coordonnée x, y et z.

Ainsi, cela facilite la création de mesures précises, la détermination de la hauteur des structures, du volume, etc.

 

 

 

 

 

Création d'un Modèle Numerique Terrestre (MNT)

 

Un modèle numérique de terrain (MNT) est une représentation de la topographie (altimétrie et/ou bathymétrie) d'une zone terrestre (ou d'une planète tellurique) sous une forme adaptée à son utilisation par un ordinateur.

Il permet de, tracer des profils topographiques, de calculer des surfaces de volumes, de reconstituer une vue en 3D, de "manipuler" le terrain pour avoir des donnes quantitatives

Le MNT ne prend pas en compte les objets présents à la surface du terrain tels que les plantes et les bâtiments

 

 

 

 

Création d'un Modèle Numerique Surface (MNS)

 

 

Une représentation précise du relief est indispensable pour de très nombreuses applications de gestion du territoire. Les modèles numériques de terrain (MNT) et de modèles numériques de surface (MNS) sont des représentations simplifiées de l’altimétrie du sol.

Le MNT est une représentation de l’altitude du «terrain nu» sans infrastructure, alors que le MNS reproduit la forme de la surface terrestre en incluant tous les éléments permanents et visibles du paysage tels que le sol et les bâtiments.

                                                                                                               

 

                                                                                               Qu'est-ce-que permettent les MNT et MNS ?

 

 

L'analyse de surface, donc, une extraction des paramètres du terrain

Nous pouvons de ce fait tracé un profil topographique

Modéliser l'écoulement de l'eau ou de la masse du mouvement (exemples, éboulement ou avalanche)

Création de cartes en relief

Rendu de visualisation en 3D

Création de modèles physiques 

Précision agricoles et forestières,etc.